Strategy, Consulting, Digital
Go Digital

Go Digital

Go Digital : découvrez l’offre qui transforme votre entreprise

Réussir sa transformation

Transformation : comment réussir ?

. ensavoirplus-bleu

Comment opérer la transformation ?

Pourquoi ça fonctionne ?

. ensavoirplus-bleu

Comment fonctionne la transformation ?

Comment ça fonctionne ?

. ensavoirplus-bleu

Appliquer la méthode OUDIPO

OuDiPo, qu’est-ce que c’est ? 

. ensavoirplus-bleu

Transformer : nos conseils et services

Pour aller plus loin…

. ensavoirplus-bleu

Transformation : comment réussir ?

Un constat :
les entreprises peinent à se transformer malgré les réorganisations successives

Bien que les organisations ne manquent pas d’idées pertinentes en vue d’une transformation, un faible nombre d’entre elles parvient à rendre cette mutation concrète. Les transformations engagées n’apportent pas de réponse globale, cohérente : tant les processus, que les outils ou la culture restent inchangés. La transformation n’est pas assez pensée pour et avec les parties prenantes.

Les bonnes idées sont quant à elles, souvent éliminées au fil du temps, par les contraintes budgétaires, les inerties culturelles, la farouche grégarité du besoin d’éradication des incertitudes.

La transformation s’appuie pourtant, pour s’implanter au cœur des organisations, sur l’innovation et la création de valeur. Cette force vive, intrapreunariale ou « envie-que-ça-bougiste » est à la fois incalculable et inappréciable au miroir des méthodes de gestion traditionnelles. Elle s’oppose, par nature, aux normes organisationnelles par le bouleversement des usages qu’elle opère. S’affranchir des contraintes, prendre des risques, transgresser… autoriser la différence c’est aussi donner une chance à la transformation.

Pourquoi ça fonctionne ?

Pour se transformer,
quoi de mieux que de mettre en oeuvre des innovations de rupture ? 

Pour cela, il faut promouvoir les idées terrain qui vont à l’encontre des normes établies, encourager la culture du changement et de la transgression. La transgression n’est ni une fin en soi, ni une rébellion, c’est un pas de côté salutaire qui assure la transformation.

Seuls quelques individus à contre-courant de la norme (qu’elle concerne les processus, les méthodes, les outils, la culture, etc.) sont capables d’aller à l’encontre du circuit dominant pour promouvoir leurs idées et imaginer une nouvelle version du monde.

Ils puisent leur énergie dans leur plaisir ou encore dans les yeux des autres ; la rationalité économique n’explique pas ce processus basé sur des croyances affectives, sociales, ou symboliques. Bien qu’incalculables, les activités novatrices de l’innovateur ne le désintéressent pas de la performance économique : au contraire, elle renforce et prouve sa pertinence.

Comment ça fonctionne ?

Associer étroitement la stratégie et les opérations, faire converger leurs transformations, de sorte à ce que la culture de l’entreprise demeure cohérente

  • En engageant les parties prenantes et en autorisant et les pas de côté, la critique constructive
  • En faisant émerger des opportunités terrain ayant un impact positif pour l’organisation, en encourageant les opportunités désirables, faisables et viables
  • En les pilotant par la valeur et par petits pas pour s’assurer qu’elles sont pertinentes, qu’elles rencontrent leur public, ou que l’on ne s’obstine pas dans l’erreur
  • En s’appuyant sur des outils, numériques ou non, spécifiques ou non, selon le besoin.

Se transformer par l’innovation,
c’est trouver l’équilibre entre continuité et rupture 

  • Identifier des gages de gouvernance et de pilotage,
  • Bousculer les habitudes, agiter les idées et renforcer l’aptitude générale au changement

OuDiPo, qu'est-ce que c'est ?

OuDiPo (Ouvroir de Digitalisation Potentielle) est :
une méthode pragmatique de transformation basée sur des cas d’usages terrain. Comment ça marche ? on articule et on aligne

Comment ça marche ?
On articule et on aligne « Local, global et digital » :

  • par petits pas, on opère de « petits » changements en mettant en œuvre des améliorations rapides de cas d’usage « quotidien », favorisant les initiatives terrain et créant un climat propice à l’ouverture,
  • on encadre et promeut l’ensemble des actions locales de manière à institutionnaliser la culture du changement,
  • on agilise le SI pour l’ouvrir à de nouveaux usages

Pour aller plus loin...

Margot Battesti

« Le changement est une affaire humaine. »
Margot Battesti