Scalian, un groupe de spécialistes
Scalian et les startups

Start-up : quel positionnement pour Scalian ?

Scalian, au même titre que d’autres ETI françaises, collabore avec différentes start-ups. A l’occasion du salon Viva Technology*, il était intéressant de savoir quelles relations le groupe entretient avec cet écosystème très riche.

article les start-ups et scalian

Start-ups, des leviers de croissance pour l’entreprise

Penser « start-up », c’est penser en premier lieu « innovation ». Inscrite dans leur ADN, leur succès dépend non seulement de leur aptitude à innover, mais aussi de leur capacité à trouver leur business model.

Ces structures autonomes, focalisées sur l’action, la production rapide de résultats, ont besoin de trouver des partenaires, leviers de croissance pour leur propre développement. Les entreprises déjà installées ont donc un rôle à jouer pour les accompagner.

Bien que certaines entreprises établies aient déjà pour habitude d’impliquer leurs fournisseurs ou clients dans des projets de R&D ou de co-devéloppement, coopérer avec des start-ups présente d’autres avantages.

Quelle approche pour quels bénéfices ?

La collaboration avec des start-ups peut se révéler intéressante pour dynamiser les processus d’innovation. Acquises au Lean Start-up, c’est-à-dire à la capacité de construire vite, d’apprendre vite et de progresser vite, ces entités sont capables de déployer des réponses très rapidement. Elles bousculent de manière positive les chaînes décisionnelles de l’entreprise.

Mais l’inverse est aussi vrai. Pour Scalian, la coopération avec les start-ups se traduit par un accompagnement dans leur développement. Il peut prendre la forme d’expérimentations ou de co-investissements dans l’élaboration de produits et de solutions. Cette relation peut se matérialiser par des business plans partagés ou se concrétiser via des joint-ventures. Le support aux start-ups peut également s’illustrer par leur mise en visibilité lors de salons professionnels, conférences et meetings avec des clients, etc. Ces points de contact avec les réseaux industriels permettent d’accroître leur crédibilité dans des secteurs où elles ont du mal à percer seules.

L’entreprise partenaire est souvent un intermédiaire essentiel dans la création d’un système ou d’un business model dont la chaîne de valeur est complexe ou introduit des ruptures technologiques, dont le rôle de facilitateur doit prévaloir.

Le chaînon ‘entreprise – start-up’ est par conséquent une source d’opportunités de croissance mutuelle. En agissant sur les complémentarités technologiques, les offres métier, etc., il permet d’adresser des marchés nouveaux. Pour Scalian, cette intégration est un levier clairement observable dans le cadre de réponses à appels d’offres ou de projets collaboratifs financés (fonds publics européens ou nationaux).

La confiance pour moteur

Bien se connaître est l’un des impératifs pour une collaboration réussie. Côté entreprise, elle doit reposer sur un principe simple : permettre à la start-up de maintenir son autonomie et sa capacité à innover. Côté start-up, les enjeux résident souvent dans son aptitude à trouver un équilibre organisationnel et financier avec son partenaire.

La clé d’un partenariat équilibré exige le recensement précis des acteurs en place. De part et d’autre, trouver le bon interlocuteur relève souvent du parcours du combattant notamment dans les grands groupes. Chez Scalian, cette mission revient principalement aux instances de R&D ou à la Direction Innovation & Marketing, mais l’ensemble des managers commerciaux sont aussi les premiers relais de la construction d’une relation.

Scalian, une start-up de 30 ans…

Dans cet environnement, Scalian tient un positionnement atypique. Son histoire, vieille de 30 ans, est à l’origine celle d’une PME qui a évolué. Au fil de son développement, Scalian s’est dotée de Centres d’Excellence (CEN) dans ses propres domaines d’expertise. Ces derniers ont eux-mêmes la particularité d’être organisés en mode start-up. Ils disposent de toute l’autonomie et de la flexibilité nécessaire pour accompagner des clients dans leurs projets d’innovation. C’est par exemple le cas pour le CEN Simulation RA/RV, qui accompagne la DGA sur le projet RAFT qui sera présenté à VivaTech.
A la fois start-up et entreprise installée, Scalian va chercher l’innovation ou les technologies de rupture là où elles se trouvent. La finalité : proposer une offre plus globale, end-to-end, à plus forte valeur ajoutée.

L’écosystème des start-ups français est riche et c’est tant mieux. Il convient aux ETI et industries de se saisir de cette aubaine et d’aller à leur rencontre. Viva Technology est l’un des rendez-vous incontournables pour ce type d’occasion.
Son inclinaison pour l’innovation, son attachement aux start-ups et l’ADN sur lequel se façonnent ses centres d’excellence ou son Lab sont autant de bonnes raisons pour Scalian d’être à VivaTech 2019 ! Venez nous y retrouver stand D46 !

*Viva Technology du 16 au 18 mai à Paris | Toutes les infos sur https://vivatechnology.com