Scalian, un groupe de spécialistes
visuel robot-humain

Handicap, en parler pour mieux (faire) comprendre

Julien Jeany, Responsable Scientifique Lab Innovation

Julien Jeany,
R
esponsable Scientifique Lab Innovation
Performance des Opérations

Julien JEANY est responsable scientifique au sein du Lab Innovation Performance des Opérations depuis sa création en 2017, mais fait partie du groupe depuis 2012. Il a également accepté de rejoindre le réseau des Référents Handicap dans le cadre de la Mission Handicap menée chez Scalian.

Se redéfinir, être et devenir

Avant d’être une personne porteuse d’un handicap, Julien est un homme passionné par son métier. Il a rejoint Scalian car son expertise en management de projet (certification en Project Management Professional – PMP) était très recherchée.

Il est toujours un peu compliqué d’aborder la question du handicap avec la personne concernée. Mais en ce qui concerne Julien, il n’y a pas de tabou.

Son handicap est la conséquence d’une maladie affectant le cartilage et provoquant son effritement. Cela a pour conséquence d’abîmer les os et d’aggraver le mal.
Pendant longtemps, la maladie était en sommeil. Malheureusement, le problème a fini par apparaître au niveau d’un genou. La greffe a dû être envisagée. Julien a dû subir une opération lourde. Tout ne s’est pas déroulé comme prévu. Des complications ont rendu ses déplacements difficiles, occasionnés par une douleur quasi-permanente.

L’adaptation

Arrêté pendant une longue période, Julien a tout fait pour pouvoir continuer à exercer son métier. Contraint à se déplacer en fauteuil roulant, pour les instances médicales, la reprise était inenvisageable. C’est alors qu’a commencé une longue négociation  avec la Médecine du Travail pour permettre les conditions de son retour.
Il a fallu 2 ans pour que Julien puisse finalement reprendre une activité de manière progressive en agence. Grâce à l’aménagement de son poste de travail, il a pu passer à temps plein au bout d’un an, répartissant son temps de travail entre le « home office » et le bureau.

La question de l’adaptation du poste de travail a été au cœur des enjeux du retour à l’emploi. A l’issue de différentes rencontres entre la Médecine du Travail, la SAMETH (devenue Cap Emploi), les ressources humaines et le management de Scalian, Julien a pu envisager un retour à l’agence. Il a pu tester et choisir du mobilier spécifique : un repose-pied et un bureau ajustable en hauteur, qui permet de changer de position lorsqu’il en ressent le besoin. L’intégration à ce nouvel environnement s’est faite en toute transparence et intelligence, de manière empirique. A l’époque, la situation était aussi inédite pour Scalian que pour Julien.

L’autre adaptation a consisté à proposer à Julien un domaine qui lui permette de travailler à distance. Fort de son expertise très précieuse, un poste de responsable scientifique au sein du Lab Innovation du pôle Performance des Opérations lui a été offert. Un poste qu’il a investi totalement.

Après deux ans, même si le bilan de Julien est plutôt positif, il se remémore être passé par une phase d’interrogation. Quel serait le regard des autres, leur perception sur son handicap, sa capacité même à pouvoir rebondir et à retrouver une vie active… . Il a alors rapidement décidé d’adopter la stratégie d’en parler pour mieux (faire) comprendre et accélérer sa reprise. Son retour parmi les équipes s’est déroulé avec simplicité et de manière progressive.

L’équipe et le management proche sont au fait de la situation. Comme la majorité des handicaps, celui de Julien est invisible pour le commun des mortels. Aujourd’hui, seuls son expertise et son professionnalisme font la différence.

Faire savoir à son tour

Son parcours personnel et son expérience ont certainement contribué à ce que Julien s’engage en tant que Référent Handicap chez Scalian.
Pouvoir, à son tour, accompagner les personnes au sein de l’organisation, les aider à faire tomber les complexes et à aller au bout de la démarche de déclaration. Comme il le dit lui-même : « le sujet du handicap au sein d’un univers de cols blancs reste encore une question délicate à aborder ».

C’est donc avec la volonté de créer des passerelles entre les personnes ayant besoin d’être accompagné et Scalian que Julien veut s’investir dans cette mission.